1963-1966 – Publication des trois volumes du Rapport Parent

En 1951, six Québécois sur dix ont une scolarité inférieure à une neuvième année. De plus, seulement 1,9 % de la population détient un diplôme universitaire, soit un minimum de 17 ans de scolarité. Le Québec était la pire province canadienne, et de loin, quant à l’accessibilité aux études supérieures.

La création des cégeps s’inscrit pleinement dans les objectifs visés par la commission Parent. De fait,  le premier objectif était évidemment de rehausser le taux de scolarisation au Québec. Un second objectif recherché était d’uniformiser l’accès à l’université et aux études supérieures.